La comédie de moeurs sous l'Ancien Régime [Texte imprimé] : poétique et histoire / Ioana Galleron

Auteur principal: Galleron, Ioana, AuteurLangue: français.Publication: Oxford : Voltaire foundation, cop. 2017Description: 1 vol. (IX-284 p.) ; 24 cmISBN: 9780729411967 ; 0729411966.Collection: Oxford University studies in the Enlightenment, 0435-2866, 2017,06Résumé: La 4e de couverture indique : "Evoqueé par toutes les histoires litteŕaires des XVIIe et XVIIIe sieÁcles, la comeÂdie de mœurs n'a pourtant jamais eÂte clairement deÂfinie, ni le corpus des pieÁces systeḿatiquement identifieÂ. C'est aÁ cette exploration que se livre Ioana Galleron, afin de comprendre cette cateǵorie inconnue sous l'ancien reǵime et dans laquelle on a range tardivement certaines de ses productions. Opposeés aux comeÂdies de caracteÁre, les comeÂdies de mœurs sont des pieÁces d'une grande force suggestive, employant un personnel spećifique (petits-maiÃtres et coquettes, faux nobles et bourgeoises enticheés de noblesse, financiers veŕeux et truands) et abordant des theÁmes facilement reconnaissables: appeÂtit de jouissance, freńeśie d'enrichissement, dećlin de la bonne foi dans les relations humaines. Leur comique se fonde sur le maniement du paradoxe, sur la surprise et sur l'art de l'accumulation. Cette cateǵorie explique l'eÂvolution du theáÃtre apreÁs la mort de MolieÁre et avant l'aveÁnement de la comeÂdie marivaudienne, puis de la comeÂdie sensible. L'enqueÃte de Ioana Galleron permet de deÂfinir un corpus chronologiquement plus eÂtendu que celui que l'on cite habituellement (1680-1720), illustre deÁs 1630 et allant meÃme au-delaÁ de 1800. L'auteur montre que ces pieÁces ne se reÂduisent pas, comme on le pense souvent, aÁ un commentaire critique de l'actualite : si elles prennent comme toile de fond la crise ećonomique, la deǵradation des rapports sociaux et le dećlin de la monarchie francÐaise, c'est pour s'ancrer dans une vision sombre de l'homme et du monde, indeṕendante de la conjoncture historique, sociale ou ećonomique. I. Galleron renouvelle ainsi l'approche d'un genre comique majeur, aÁ la charnieÁre du classicisme et des LumieÁres.".Bibliographie: Bibliographie p.265-278. Index.Sujet - Nom commun: | |
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Current location Call number Status Date due Barcode
Saulchoir
Remplir bulletin de prêt
191 C 265 (2017 f) (Browse shelf) Available 191-C-265-2017-f

Broché

Bibliographie p.265-278. Index

La 4e de couverture indique : "Evoqueé par toutes les histoires litteŕaires des XVIIe et XVIIIe sieÁcles, la comeÂdie de mœurs n'a pourtant jamais eÂte clairement deÂfinie, ni le corpus des pieÁces systeḿatiquement identifieÂ. C'est aÁ cette exploration que se livre Ioana Galleron, afin de comprendre cette cateǵorie inconnue sous l'ancien reǵime et dans laquelle on a range tardivement certaines de ses productions. Opposeés aux comeÂdies de caracteÁre, les comeÂdies de mœurs sont des pieÁces d'une grande force suggestive, employant un personnel spećifique (petits-maiÃtres et coquettes, faux nobles et bourgeoises enticheés de noblesse, financiers veŕeux et truands) et abordant des theÁmes facilement reconnaissables: appeÂtit de jouissance, freńeśie d'enrichissement, dećlin de la bonne foi dans les relations humaines. Leur comique se fonde sur le maniement du paradoxe, sur la surprise et sur l'art de l'accumulation. Cette cateǵorie explique l'eÂvolution du theáÃtre apreÁs la mort de MolieÁre et avant l'aveÁnement de la comeÂdie marivaudienne, puis de la comeÂdie sensible. L'enqueÃte de Ioana Galleron permet de deÂfinir un corpus chronologiquement plus eÂtendu que celui que l'on cite habituellement (1680-1720), illustre deÁs 1630 et allant meÃme au-delaÁ de 1800. L'auteur montre que ces pieÁces ne se reÂduisent pas, comme on le pense souvent, aÁ un commentaire critique de l'actualite : si elles prennent comme toile de fond la crise ećonomique, la deǵradation des rapports sociaux et le dećlin de la monarchie francÐaise, c'est pour s'ancrer dans une vision sombre de l'homme et du monde, indeṕendante de la conjoncture historique, sociale ou ećonomique. I. Galleron renouvelle ainsi l'approche d'un genre comique majeur, aÁ la charnieÁre du classicisme et des LumieÁres."

There are no comments on this title.

to post a comment.